23 juin 2022

MALI-CNT: Adoption d’une nouvelle loi électorale

MALI-CNT: Adoption d’une nouvelle loi électorale

Le conseil National de la transition a adopté ce vendredi une nouvelle loi électorale qui comprend notamment la création d’une Autorité indépendante de gestion des élections(AIGE).La nouvelle loi électorale a été voté à 115 voix pour, 03 contre et 0 abstention. Cette nouvelle loi électorale a été fortement amendée par les honorables membres du CNT. Réactions de quelques honorables conseillers du CNT après le vote

Souleymane Dé, président de commission loi du CNT, « Ce n’est pas une question que ça convient au conseil national de transition ou pas.Il appartient au parlement après avoir écouté les forces vivre de la nation à faire droit bien entendu des prérogatives  qui lui sont conférés par la charte et par la constitution, en ce qui concerne les amendements ,lorsqu’un texte arrive devant le conseil national de transition ou devant le parlement et que si ce texte a des endroits malheureusement qui ne correspondent pas à la conformité des textes en vigueur,il nous appartient d’apporter les amendements, mais après avoir écouté les maliens et à tous les niveaux, c’est aussi un droit d’amender ce qui s’y oppose. Quant il faut bien adopter un texte consensuelle comme je l’ai dis, c’est un texte pour le Mali, c’est n’est pas un texte pour un parti politique, c’est n’est pas un texte pour les hommes politiques ni pour un clan, c’est un texte pour le Mali la question électorale et la question de tous les maliens, mais ce qu’il faut bien préciser, les élections sont faites par les partis politiques. Et  nous avons compris que dans le texte du début jusqu’à la fin, les partis politiques étaient en dehors du texte. C’est cette réalité et cette vérité que nous avons souhaité rétablir. Aussi le texte par ses insuffisances, vous avez suivi qu’il  y a eu beaucoup de bruits au tour du ministère de l’administration territoriale, alors qu’il ne joue aucun rôle dans l’élection, je dis bien aucun rôle. Le ministère de l’administration territoriale a été rétabli dans ses fonctions régaliennes qui consistent à connaitre et à avoir une connaissance pointue sur le maillage territoriale de l’administration et donc apporter ses appuis à l’AIGE, des dépouillements, transmission, proclamation des résultats. Le ministère de l’administration territoriale intervient puisque l’AIGE en tant qu’autorité pour pouvoir s’implanté sur le terrain a besoin de l’administration territoriale, c’est ce rôle qu’on a souhaité confirmer et ce rôle a été confirmé par des textes et  l’ensemble des textes ».

Il a ajouté, « Comme  vous le savez, le droit est dur, mais c’est le droit que le gouvernement doit utiliser pour  des mécanismes également qui oblige le parlement à adopter des textes pour l’Etat. Le gouvernement connait cela, raison pour laquelle, il appartient au gouvernement d’actionner cela ».

Honorable Assane SIDIBÉ membre du CNT, « , l’A.I.G.E (Autorité Indépendante de Gestion des Élections), “Ils voulaient créer un Monstre électoral, pire qu’à l’époque de Manassa. Nous l’avons nettoyé 92 fois, par 92 piqûres et 92 antibiothérapies afin de l’adapter  à l’aspiration du Peuple pour la refondation ».

 

Tiedo  Daou