14 août 2022

MALI -FORMATION DES JOURNALISTES : Le FAFPA débloque 13 millions FCFA

Association des éditeurs de presse prive (ASSEP) en partenariat avec le Fonds d’Appuis a la Formation Professionnelle et a l’apprentissage (FAFPA) ont officiellement lancé la formation de plus de 80 patrons ce vendredi 23 octobre 2020,au Centre Internationale de Conférence de Bamako (CICB).La cérémonie officielle était co-présidé par le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mohamed Salia Toure et le ministre de la communication et de l’économie Numérique, Dr Hamadoun Touré.

Le thème retenu pour cette session de formation  qui a couté près de 13 millions de Francs CFA, financé par le fonds d’Appuis a la Formation Professionnelle et a l’apprentissage (FAFPA est : éthique et la déontologie en journalisme. Au regard de l’actualité notre pays, il faut dire que cette mathématique à tout son sens de le monde des médias au Mali. Depuis un certain temps le délit de presse prend de plus en plus d’ampleur au Mali. Au bout d’un mois au moins trois journalistes ont été convoqués à la justice. Donc cela montre indubitablement qu’il y a une réelle nécessité de formation dans la profession du journalisme au Mali.

« L’Association des Editeurs de la Presse privée (ASSEP) a ce projet de formation depuis à peu près 3 ans de cela. Son objectif est de mieux former les patrons de presse sur les principes basiques et professionnalisé le secteur », a expliqué Bassidiki Touré le président de l’ASSEP Mali. Il a ajouté par ailleurs, que la formation de tous les directeurs de publication est dans l’agenda de son association. Mais selon lui, pour pouvoir le faire, il faut mener une rotation de série de formation.

« Il faut former les jeunes directeurs qui veulent être formé pour mieux exercer dignement le métier de la presse », a laissé entendre un jeune directeur de publication à côté.

Selon ministre de la communication et l’économie numérique, Dr Hamadoun Touré, les journalistes doivent être  positive dans l’exercice de leur métier, ceux de la presse écrite ainsi que l’audiovisuel.

Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mohamed Salia Touré pour sa part, a invité les patrons de la presse à endurer le gouvernement de la transition dans la réussite de sa mission de refondation du Mali. En faisant de bonne plume et en donnant des bonnes informations. Et le soutien aux forces de l’ordre.

Amadou Sala Touré