26 juin 2022

MALI-Forum d’Affaires Mali-Turquie : La CCIM  manœuvre pour plus d’opportunités d’Affaires et d’Emplois au Mali

Le premier Ministre Dr Choguel Kokalla Maïga a présidé le mercredi 08 Juin 2022 à l’hôtel Azalai Salam, la cérémonie d’ouverture du Forum d’affaires Mali-Turquie.

Onze entreprises turques dans tous les domaines du développement confondus sont au Mali sous le leadership du président de la CCIM pour développer le secteur privé et booster l’économie de notre pays. La cérémonie d’ouverture de ce forum a enregistré une énorme participation des opérateurs économiques Maliens. Une forte présence ministérielle a été également signalée dans la salle. Il est reconnu que sans les affaires, il n’y’a  pas de développement. La Turquie a envoyé une importante délégation d’hommes d’affaires pour travailler dans le but de booster l’économie et investir les différents secteurs au Mali.

La maire de la commune III, Mme Djiré Mariam Diallo, a salué l’attachement du PM Maïga et les opérateurs économiques turcs qui sont venus en grand nombre pour rehausser les affaires. Elle a précisé que sans la paix il y’aura pas de développement.

Le Président de la CCIM, Youssouf Bathily dira que les relations d’affaires entre notre pays et la Turquie datent de nombreuses années. « Elles sont des relations d’amitié et de coopération économique qui ont engendré entre autres actions, la création de la grande commission mixte en 2009 et celui du conseil d’affaires Mali-Turquie. Il a également rappelé que la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali(CICIM) et le Conseil des Relations Economiques Etrangères (DEIK) ont signé un protocole d’accord de coopération et de partenariat le 04 févier 2015 à Istanbul à l’occasion de la visite du président de la république du Mali, Ibrahim Boubacar Keita en Turquie. » Selon le président Bathily, la Turquie est citée parmi les meilleures destinations des opérateurs économiques maliens dans la recherche de bons fournisseurs crédibles et fiables. Il précise que notre pays est à la recherche de zone du libre-échange continental africain en vue de créer un marché commun de 1, 2 milliard d’habitants. Et affirme que, «  les échanges entre ces opérateurs économiques maliens et turcs portent sur les questions de réalisations des grands projets de développement sociaux économiques, de promouvoir les PMI et PME de consolider le processus d’industrialisation dans notre économie afin de pouvoir créer le maximum d’emplois pour la jeunesse de notre pays ». Selon lui, « la CCIM a pris une initiative de porter deux projets d’envergure à savoir : une cimenterie en station de broyage pour une capacité d’un million extensible à deux millions de tonnes de ciment par an ,et d’une unité de filature et de tissage de 10% du coton produit au Mal »i.

Pour le ministre du commerce et de l’industrie, Mohamed Ould Mohamed, la rencontre intervient au moment où le Mali s’est résolument engagée dans l’accroissement de la compétitivité économique et inclusive à travers la diversification de ses partenaires. Selon le ministre, les  opportunités au Mali sont énormes, allant de la nécessité d’encourager les investissements gagnants-gagnants dans les secteurs des infrastructures, de l’énergie, de l’agriculture, de la création des unités de transformations des produits locaux. À l’en croire, la quintessence des entreprises maliennes est ici présente. « Ces entreprises évoluent dans différents secteurs tels que : le Pétrole, les Énergies, les Textiles, les Bâtiments et Travaux Publics, les Matériels de sécurité, l’Hôtellerie, la Transformation agro industrielle, les Transports, l’Élevage, les Matériels agricoles, l’Import & Export des produits de manufactures, etc .  A valeur réelle, la coopération entre nos pays a le potentiel nécessaire pour devenir un bel exemple de coopération. Des opportunités réelles s’offrent à nos pays, en général, et au Mali, en particulier. Il s’agit notamment :

du secteur de l’agriculture et l’agro-industrie ; du commerce et des services connexes ;des mines, de l’énergie, de l’eau potable, du gaz ; des industries manufacturières ; de la chimie et des industries du Bâtiment et des Travaux publics ; du tourisme et de l’hôtellerie ; des transports ; des télécommunications ; des services financiers, des caisses d’épargnes et des banques ; des assurances et réassurances ; des nouvelles technologies et l’informatique ; des industries artistiques et culturelles ».

Fatih ALTUNBAS, Président du conseil d’affaires Mali-Turquie, a demandé au Premier Ministre  la suppression du visa entre le Mali et la Turquie pour les hommes d’affaires, et rassuré les autorités de jouer un grand rôle dans le développement des affaires au Mali.

Le Premier Ministre Dr Choguel Kokalla Maïga qui a présidé la cérémonie d’ouverture du forum a promis que les relations entre les deux Etats seront  multipliées par dix (10) et que les affaires parviendront à générer 500 milliards de Dollars. En réponse à la demande du président du conseil d’affaires Mali-Turquie Fatih Altunbas sur la suppression de visa pour les hommes d’Affaires Maliens, le PM a précisé  que cela soit une réciprocité.

Amadou Sala Touré