14 août 2022

MALI-FORUM NATIONAL DES SYNDICATS : UNTM- CSTM défendent le respect du genre !

MALI-FORUM NATIONAL DES SYNDICATS : UNTM- CSTM défendent le respect du genre !
A la faveur d’un forum national, les syndicats des travailleurs de l’UNTM et de CSTM se sont reunis au CNPM le lundi 19 octobre 2020 autour du thème : ” Problematique du respect du genre dans l’elaboration des programmes et politiques de developpement au lendemain de la covid -19 au Mali: Enjeux- Défis et perspectives”. La rencontre etait piloté par Awa membre du comité paritaire et M. Karim Diarra dit Togola secretaire général adjoint du UNTM.
D’entrer en jeu, le camarade Kariam Diarra de l’UNTM a rappelé le but du syndicat qui est de défendre les intérêts économiques, sociaux et politiques selon les besoins des mandants. Nos organisations syndicales doivent être inclusives, c’est à dire défendre les besoins des masses laborieuses sans discrimination.
Pour lui cela doit inclure la participation de tous et de toutes à l’action syndicale de façon générale. Dans les questions de concept genre, les hommes et les femmes quel que soit la société dans laquelle ils vivent, ont différentes perspectives, besoins, Intéréts et jouent différents rôles. Ce concept est très souvent mal appréhendée et souvent s’applique de travers.
A l’en croire, beaucoup de personnes confondent les notions de genre et sexe. Toutes les conventions relatives aux droits des femmes et des personnes vulnérables prônent une non-discrimination devant l’emploi, la rémunération et l’égalité de chance. Le genre est relationnel et institutionnel, car les programmes et politiques doivent prendre en compte les questions genres. La gouvernance syndicale nous oblige à traiter les femmes au même titre que les hommes.
Il s’agit notament la représentation dans toutes les sphères syndicales; le respect du quota de 30% dans les instances et organes du syndicat; la participation aux missions et aux commissions de négociations collectives.
« Dans les politiques macro -économiques les questions genre doivent avoir une place de choix permettant ainsi aux personnes vulnérables de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques et programmes de développement » a déclaré Karim Diarra
Ainisi, au lendemain de la COVID-19, ajoutera t-il, la politique genre adoptée par notre gouvernemence doit servir de repère pour guider non seulement les gouvernants ,mais les acteurs syndicaux dans les questions de relance de notre économie et les questions de plaidoyers pour un bon épanouissement de toutes les couches de la société.
A la fin de ses propos, le secretaire general Adjoint de l’UNTM non moins Karim Diarra a remercié vivement les différentes personnalités pour leur présence et egalement la CNV INTERNATIONALE dont l’accompagnement technique et financier a permis la réalisation de l’activité. Aussi, il a invité le forum a faire des recommandations fortes qui vont servir de bases de réflexion pour leurs organisations syndicales ,mais aussi pour le gouvernement.
Souleymane Coulibaly