24 juin 2022

MALI-FOSCAO AU MALI : « LE FOSCAO EST LA SOCIETE CIVILE DE L’ ESPACE CEDEAO », dixit  CISSE NANA AÏCHA.

A l’occasion de la fin d’une mission de quatre jours effectuée au Mali par le bureau international du Forum des Organisations de la Société Civile Ouest Africain (FOSCAO), ce forum a animé une conférence de presse, le jeudi 17 décembre 2020, dans la salle multifonctionnelle du Centre National de la Documentation et d’Information sur la Femme et  de l’Enfant (CNDIFE). Le but de cette conférence est d’expliquer aux maliens le FOSCAO en générale et soutenir la société civile malienne en particulier. A cet effet, plusieurs personnalités ont prit part tel que la coordinatrice générale par intérim  du FESCAO-Mali, Mme Cissé Nana Aïcha, le président par intérim du comité du FOSCAO Dansa Kourouma et secrétaire général du FOSCAO, komlan Messie.  

Le Forum des Organisations de la Société Civile Ouest Africaine (FOSCAO)  a vu le jour depuis 2003 aux différents pays membres de la CEDEAO. Il a pour objectif de dynamiser les sociétés civiles dans la sous-région. La vision du FOSCAO est de soutenir une société civile organisée, dynamique et outillée qui participe de manière efficiente à l’Afrique de l’ouest stable, prospère, caractériser par la démocratie, les droits de l’homme, la bonne gouvernance, la primauté de la loi, le constitutionnalisme et la prospérité à la  justice sociale.

Sa mission est de constituer aussi à une porte d’entrée pour les organisations de la société civile au niveau de la CEDEAO en servant des respectables en leur offrant  une quantité qui leur permet d’amener leurs actions en synergie, d’exploiter l’espace publique ouest Africaine, tout en travaillant des concert avec des communautés, les décideurs et tout autre opposants de la société dans le but de contribuer à une Afrique de l’ouest développée, stable et intégrée.

Après le renouvellement de son bureau en 2014, il a réalisé ces travaux au niveau national .Entres autres nous avons :

  • L’organisation d’un meeting à l’ambassade de Nigeria au Mali pour les différents ’enlèvements tel que  les 200 personnes enlevées par Bocoharam; la libération de ces filles et la dénonciation du silence du président Nigérian.
  • Lors du 4è anniversaire de la CEDEAO, le FOSCAO a organisé un atelier de réflexion sur la problématique et le passage  des Etats  membres de la CEDEAO.

3- Participer à l’atelier sur le risque à la vulnérabilité en matière d’alerte précoce.

4- Amener un processif pour élaborer la cartographie dans le cadre de la sécurité humaine afin de faciliter le développement des acteurs pour leur implication sur la sécurité humaine.

« Le premier défit de cette mission, c’est aider les secteurs de la société civile malienne à se mettre ensemble pour renfoncer la plateforme nationale FOSCAO Mali pour qu’elle puisse relever et mettre en œuvre notre plan régionale qui adresse les défit de la sous-région. Les défit liés à la  gouvernance démocratique, la paix et la sécurité. Ils impactent le Mali, la Guinée, le Sénégal, le Libéria bref tous les pays Africain sont confrontés à ces défit » a dit Dansa Kourouma, président par intérim du comité général FOSCAO.

Par ailleurs, au niveau sous-régional il a participé à la bonne gouvernance, la décentralisation, les questions du changement  climatique, l’alerte précoce, participer au forum du peuple.  « Le FOSCAO est la société civile de l’espace CEDEAO » a précisé Mme Cissé Nana Aïcha, coordinatrice nationale par intérim de FOSCAO Mali. En fin, selon Mme Nana Aïcha le FOSCAO a eu comme difficulté majeur la manque de ressource financière afin de mise en œuvre leur plan d’action.

Adam Maïga