23 juin 2022

MALI-Transition au Mali : Plus que 22 mois

Les 22 mois restants seront-ils suffisants pour les chantiers qui attendent la transition ? La réponse est oui parce que ces autorités sont responsables. Et depuis leur arrivée à la tête du Mali, elles  se donnent au changement et tiennent leurs promesses. En décidant d’écourter la transition à 22 mois, ce qu’elles savent qu’elles peuvent finir les grands chantiers de la transition. Le peuple malien leur a proposé une fourchette d’entre 6 mois jusqu’à 5 ans dans les recommandations des Assises Nationales de la refondation, mais les autorités l’ont écourté à 2 ans. Le conseil national de transition a pris acte et implore l’accompagnement de tout le peuple et la communauté internationale. La CEDEAO a également pris acte et poursuit la médiation avec le Mali pour mettre en place un chronogramme acceptable de tous.

Le décret fixant la durée de la transition a été signé par le président de la transition, chef de l’Etat, le colonel Assimi Goïta et  le premier ministre Choguel Kokalla Maïga le 6 juin 2022. Il  indique; Le président de la transition chef de l’état, La constitution, la charte de la transition, la loi n°2022-001 de la portante révision de la charte transition ; le décret n2021-0361/ PT-RM du 07 JUIN 2021 portant nomination du premier ministre. Le décret : article 1er la durée de la transition  est fixée à 24 mois pour compter du 26 mars 2022 confortement à l’article 22 de la loi n° 2022 du 25 février 2022 portant révision de la charte de la transition. Article2, le présent décret sera enregistré et publie au journal officiel. Le  conseil national de Transition dit prendre acte du décret n° 0335/PT-RM du 6 juin 2022 fixant la durée de la transition à 24 mois pour compter du 26 mars 2022.Le CNT affirme que le conseil est conscient et fier de tous les efforts déjà fournis par les autorités de la transition pour le renouveau du Mali. Le conseil national de Transition exhorte les populations maliennes, de l’intérieur et de la diaspora, à la cohésion et à la mobilisation générale pour l’atteinte des objectifs de la transition. Le conseil national de Transition invite en outre tous les pays et institutions amis à accompagner le Mali pour l’aboutissement heureux du processus de Transition afin de permettre le retour à l’ordre constitutionnel. Le conseil national de Transition encourage et soutient son excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, et de la souveraineté de notre cher pays.

L’organisation sous régionale a pris également acte  de la fixation de la durée de la transition dans un communiqué publié le 7 juin 2022 à Abuja. « La CEDEAO prend acte de la signature, le lundi 6 juin 2022 par les Autorités maliennes, d’un décret prolongeant  de 24 mois la période de transition dans le pays. Elle regrette que cette décision ait été prise à un moment où les négociations se déroulent encore, en vue de parvenir à un consensus.

Le Médiateur de la CEDEAO poursuivra les échanges avec les Autorités du Mali, en vue de parvenir à un chronogramme mutuellement acceptable de transition, permettant d’assurer un soutien de la CEDEAO ».

 

Amadou Sala Touré